Bergerac explore la musique

afficheecouter

Aux mois de juillet, août et septembre, Bergerac se pose l’espace d’un instant pour explorer les sonorités. Trois soirées pour neuf concerts uniques dans des lieux différents. Le festival « Ecouter pour l’instant », c’est une exploration auditive. 

L’association Manège Music

affiche2007C’est une association qui est à l’origine du projet. Manège Music a pour objectif de « promouvoir des pratiques « exploratrices » et pour cela d’organiser des évènements donnant la possibilité d’écouter, dans des cadres acoustiquement favorables ». Vaste et ambitieux programme… Mais programme qui tient, puisqu’il devient un rendez-vous habituel des bergeracois. La première édition a eu lieu en 2007. C’était à la chapelle de Ginestet avec le trio Par4chemins. Depuis une édition a eu lieu tous les ans et la formule a fait ses preuves.

Au programme de la huitième édition

Même formule donc pour cette nouvelle édition qui a commencé le 9 juillet à la chapelle Valette à Lougratte avec deux duos : Masako Ishimura et Sylvain Roux suivis d’Antez et Yann Gourdon. Les quatre musiciens sont ensuite allés à Bosset le samedi puis à Saint-Avit-Saint-Nazaire, comme le veut la tradition itinérante du festival. Mais si vous avez manqué l’évènement, vous pourrez vous rattraper du 6 au 8 août… ou même du 10 au 12 septembre… vous n’aurez vraiment plus d’excuse si vous passez à côté ! En août, trois solos et un concert. Rendez-vous est fixé à l’église de Saint-Avit-de-Vialard où vous attendront certains instruments dont vous n’avez peut-être pas idée…

martel

Pierre-Yves Martel. © DR.

La viole de gambe de Pierre-Yves Martel pour commencer. Vous connaissez l’instrument pour l’avoir certainement vu dans le film d’Alain Corneau Tous les matins du monde. Quant au musicien canadien qui en fera vibrer les cordes, il se définit comme « un artiste sonore dont le travail oscille entre recherche et expérimentation ». Et l’expérimentation, il connaît puisqu’il n’hésite pas à se servir de moteurs ou de roues !

Tomoko Sauvage. © Stewart Mostofsky.

Tomoko Sauvage. © Stewart Mostofsky.

Hydrophones et percussions sur l’eau… une véritable invitation à un voyage aquatique auquel vous convie Tomoko Sauvage, une mystérieuse Japonaise vivant à Paris. Mystérieuse également est sa musique jouant sur les ondes et les ambiances, en se servant de « waterbowls« … autrement dit, des bols remplis d’eau dans lesquels elle a pris soin de plonger des micros.

Joachim Badenhorst. © Peter Gannushkin.

Joachim Badenhorst. © Peter Gannushkin.

Saxophone et clarinette sont des instruments plus classiques, mais lorsque c’est Joachim Badenhorst qui s’en saisit, attendez-vous à être surpris. Ce jeune belge multiplie les collaborations, et mêle les compositions et les improvisations. Et si vous manquez ces trois musiciens hors normes le jeudi soir, vous pourrez les découvrir au caveau de la Maison des vins de Bergerac le lendemain ou à l’église de Bourgnac le vendredi !

Et ce n’est pas fini puisqu’un nouveau rendez-vous est pris pour le mois de septembre avec une installation sonore et visuelle « Igri projection », accompagnée de percussions, d’un saxophone et de pianos… de quoi éveiller encore une fois la curiosité !

Contact /réservations : 06 32 76 62 66

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *